mardi 14 août 2012

Ailes : coffrage intrados / extrados


La difficulté dans cette partie de la construction est de mettre en oeuvre suffisamment rapidement la colle sur les nervures et les longerons avant que celle-ci ne prenne.
Si vous décidez de faire l'opération seul sachez que le temps mit à partir du premier pot de colle jusqu'à la pose des poids et des pinces à linge et de 1h45mm. Autrement dit oubliez de faire cette opération seul si vous décidez d'utiliser la colle époxy chargée MGS 285 HEXION fournie dans le kit, car son pot life (comprendre durée de vie du pot) n'est que de 40mm.
Si vous utilisez cette colle préférez faire le travail à plusieurs, 3 personnes étant un bon nombre.
Si vous êtes seul, préférez l'epoxy épolam distribuée par Polyplan composites
avec un pot life de 1h40 ...vous aurez moins la pression.
La colle Axson à également un temps d'utilisation plus long et elle est thixotropique (ne coule pas) .

Un bon moyen de gagner du temps pour l'encollage est d'utiliser une seringue de gavage pour animal (vendue en pharmacie) ou de réutiliser une cartouche de silicone usagée que l'on aura pris soin de nettoyer en profondeur avec du diluant de carrossier (le silicone étant l'ennemi des collages et de la peinture).
Cette façon de faire vous permettra de déposer un cordon de colle  homogène qui s'étalera parfaitement lors de la mise en place du coffrage.

Pour la mise en presse, une planche accueille les différents poids,
ici des bûches de bois, poids d'altères, bidons de peinture, vieux bidons de lessives remplis d'eau, extincteur et j'en passe.

Pour ma part je n'ai pas mis de livres car construisant l'avion au sous sol cela faisait lourd à transporter ( clin d'oeil à Jacques  de Haute Savoie d(^_^)b ).







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire